Escapade en Samarie

Escapade en Samarie

 

C’est un grand bonheur d’avoir un ami qui vous propose de visiter un coin de Samarie et plus précisément, le site de Béthel.  De plus, un beau soleil printanier et un vent vif nous invitent à une promenade de santé. Mais fouler le sol de la Samarie, c’est bien plus qu’une promenade vivifiante !

David s’arrête au carrefour d’Hismé et nous observons le trafic vers Ramallah, trafic intense dans les deux sens, taxis flambants neufs, voiture de luxe, camions de marchandises et même un embouteillage vient de se former.

Nous reprenons la route, j’écoute les paroles de Thora de mon guide et en moi un silence s’installe, je rafraîchis mentalement mes connaissances, je me sens à la maison.

Un petit détour par Psagot au centre des visiteurs d’un vignoble important. Cette construction en beaux matériaux et fleurie est tout simplement belle et  le panorama est extraordinaire ; la Samarie me paraît immense. Nous saluons la fille de David, et partons pour Béthel.

David répond à mes questions,… au fait tout le long de ce parcours, je me suis sentie agressée par la richesse des implantations étrangères, souvent des arabes ou bédouins venus de Syrie ou d’Arabie Saoudite…..

Mais nous voici à Béthel. Je retrouve les jolies maisons entourées d’arbres et de fleurs et les cris des enfants dans la cour de l’école. Qu’ils sont nombreux ! Ici la vie bouillonne et pourtant tout est si paisible. Nous montons sur la plate forme du château d’eau. Dans les quatre directions par temps clair, on peut y repérer le Hermon, Tel Aviv, Ashdod, Yéroushalaïm, Hébron,  la Mer Morte. Je découvre de là haut le chemin qui va nous conduire sur le site de Béthel, le vrai, celui de Ya'acov.

Au milieu de l’herbe verte et des fleurs de printemps, je découvre le Makom où Ya'acov s’est arrêté plusieurs fois. Certains expliquent que la grande pierre plate allongée au centre d’une plate forme est composée de douze pierres qui se seraient agglomérées (douze tribus pour un seul peuple).

Est-ce la stèle ou l’autel construit par Ya'acov ! Cette pierre est différente des autres et des analyses précisent qu’elle n’a pas la même structure que les autres pierres du lieu.  J’avance, en fais le tour, j’ai l’étrange impression de ne pas trop m’en approcher ….

Autour de nous de vieux oliviers assez rapprochés, David  m’indique des caveaux familiaux  juifs (il y en a une centaine), une chapelle construite par les Croisés adossée à un tombeau musulman, Chrétiens et Musulmans, ont voulu marquer leur présence  auprès  de juifs  ici à Béthel comme souvent ailleurs. De plus, non loin, un ensemble de ruines  a  été identifié comme les vestiges d’un sanctuaire  idolâtre construit par Jéroboam.

Je salue en quittant Béthel un chêne-vert de mille ans, bien malade dont une partie seulement reverdi chaque printemps.

Aujourd’hui  il n’y avait pas que le vent pour me  vivifier,  le soleil pour me réchauffer.

 

Merci David. 


Hannah                                                                                                Mars 2012